l'Actualité

toutes les actualités

Anthony Roux sur le podium, Tobias Ludvigsson champion de Suède

le 22 juin 2017 - Championnats de France CLM
Le drômois Pierre Latour (ag2r-La Mondiale) a fait sensation jeudi à Saint-Omer en s’emparant du titre de champion de France de contre la montre et en devançant le spécialiste Yoann Paillot. Anthony Roux a pris la troisième place au terme d’une épreuve compliquée pour l’équipe FDJ.

Mercredi, pour la reconnaissance du parcours, la chaleur était accablante. Aujourd’hui, le vent s’est levé et ce fut bien la donnée principale d’une course qui a déjoué les pronostics. Il fallait être fort pour affronter un fort vent de face dans la première partie de la course. Il fallait être puissant pour finir avec un fort vent favorable.

 

L’équipe FDJ avait à cœur de conserver le titre conquis en 2016 à Vesoul par Thibaut Pinot mais elle doit se contenter du nouveau podium conquis par Anthony Roux, très déçu. Son troisième podium dans la discipline.

 

 

"Je dois digérer, aujourd’hui le moral en a pris un coup, je ne pensais pas finir aussi loin de Pierre Latour" A.Roux

 

 

« J’avais vraiment bien préparé ce contre la montre, dit le Lorrain. Je n’ai pas pu disputer le Giro en raison d’une blessure et le mois de mai fut donc spécifique chrono. Le Tour de Suisse a été une bonne préparation. J’avoue, j’ai pris un coup au moral en voyant le temps ce matin, j’attendais la forte chaleur. Je ne suis pas parti assez rapidement et j’ai faibli sur la fin. Je dois digérer, aujourd’hui le moral en a pris un coup, je ne pensais pas finir aussi loin de Pierre Latour. On va analyser et travailler pour les années futures, ne rien lâcher. »

 

Anthony est déçu parce qu’il a devancé tous les favoris de cette course et notamment Thibaut qui n’avait pas couru depuis la dernière étape du Giro et qui doit se contenter de la douzième place. « Il n’y avait rien à espérer avec ce vent là, dit Marc Madiot, Thibaut avait dû mal à tenir sur le vélo… »

 

 

"Johan peut avoir des regrets, il était bien" M.Madiot

 

 

Le constat est plus accablant encore pour Johan Le Bon qui avait également bien préparé cette échéance mais le Breton a manqué de chance. Il a été victime d’une chute en début de course puis a dû changer de vélo en raison de son dérailleur cassé. « Il s’est amoché, poursuit Marc, à l’arrivée, il avait du mal à marcher. Johan peut avoir des regrets, il était bien. »

 

Une bonne nouvelle est venue de Suède en fin d’après-midi puisque Tobias Ludvigsson a apporté à l’équipe FDJ son 18e succès en décrochant son premier titre national dans le contre la montre.

 

 

Par Gilles Le Roc’h 

Vos commentaires