l'Actualité

toutes les actualités

Arnaud impressionne et fait 6e

le 03 juil. 2017 - Tour de France, Etape 3
La côte d’arrivée à Longwy n’était pas le terrain de jeu privilégié d’Arnaud Démare mais le champion de France a tiré son épingle du jeu dans cette troisième étape du Tour de France gagnée par Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), sa sixième place lui permettant de s’approcher à 9 points du maillot vert. Si Mickael Delage a finalement bien passé cette étape en dépit des douleurs consécutives à sa chute sur la route de Liège, Olivier Le Gac, malade, inquiète.

Au départ de Verviers sous le soleil revenu, Mickael Delage avait le sourire. Ses pansements témoignaient de la lourde chute subie la veille mais il ne se sentait pas trop mal. Bien que souffrant de courbatures, le capitaine de route de l’équipe FDJ a rallié l’arrivée sans problème.

 

 

"Quand même, ça l’a tiraillé, son genou est un peu gonflé ce soir "T. Bricaud

 

 

« Oui Mika avait des courbatures, dit Thierry Bricaud qui officiait aujourd’hui dans la voiture numéro 1, mais il n’était pas si mal que ça. Quand même, ça l’a tiraillé, son genou est un peu gonflé ce soir, il aura encore des jours difficiles mais c’est plutôt rassurant. »

 

On ne peut pas dire la même chose d’Olivier Le Gac dont l’état de santé ne s’est pas amélioré. Souffrant du ventre depuis le départ du Tour, il a été en difficulté tout au long de la journée qui l’a vu atteindre l’arrivée à plus de 20 minutes du vainqueur au prix d’un courage remarquable.

  

« C’est la suite de son problème intestinal, poursuit le directeur sportif du Trèfle,  Olivier est fébrile, sans force. Une journée comme ça c’est dur. Demain il faudra impérativement que ça se passe mieux… »

 

L’équipe FDJ a néanmoins réussi une belle course, restant soudée tout au long de la journée autour d’Arnaud Démare dans la perspective d’un sprint que des échappés, en dernier lieu Calmejane (Direct Energie) n’ont pas pu éviter. La côte finale longue de 2 kilomètres avec un passage à 11% n’était pas favorable aux sprinteurs, plutôt aux puncheurs mais après un bon travail de ses équipiers, pour finir d’Ignatas Konovalovas, Arnaud s’est accroché pour obtenir une très belle sixième place.

 

 

"Il a pris ses responsabilités et c’est la preuve qu’il est bien dans la dynamique." T. Bricaud

 

 

« La côte était vraiment dure, poursuit Thierry, on le savait mais en étant bien placé au pied, en profitant de la temporisation du peloton dans le passage dur, Arnaud avait le moyen de chercher quelque chose. Il a pris ses responsabilités et c’est la preuve qu’il est bien dans la dynamique. Il a pris des points pour le maillot vert dont Sagan reste le favori mais on ne sait jamais s’il ne peut lui tomber sur les épaules un de ces jours. A l’arrivée, Arnaud était satisfait. Il est content de voir qu’il va bien. A part Sagan et Matthews qui sont des puncheurs, sur la ligne d’arrivée il n’y a que des mecs du général. Pas un seul sprinteur. »

 

Le champion de France retrouvera ses principaux adversaires mardi à Vittel où un sprint massif semble devoir clôturer la quatrième étape.

 

 

 Par Gilles Le Roc’h   

Vos commentaires

Publié le 04 juil. 2017 à 10:10, par jac34
Bravo à Arnaud pour sa performance. J'ai beaucoup apprécié la présentation de Vélo club à la fin de la retransmission "...avec Romain Bardet notre meilleure chance française......" J'espère que Thibaut lui prouvera le contraire.