l'Actualité

toutes les actualités

David Gaudu était un peu juste dans le final

le 08 sept. 2017 - Tour du Doubs
Alors stagiaire de l’équipe FDJ, David Gaudu avait confirmé il y a un an dans le Tour du Doubs ses grandes qualités. Aujourd’hui il a été de ceux jouant la victoire dans cette manche de la Coupe de France qui a été très animée. Un peu juste dans le final, le jeune Breton du Trèfle a pris la douzième place tandis que Thibaut Pinot a effectué une bonne rentrée.

« Sur le papier, explique Julien Pinot, on avait une bonne équipe et les autres équipes nous regardaient mais il y avait un écart entre le papier et le niveau réel. Steve Morabito, opéré du genou, reprenait après trois mois sans course, c’était la première apparition de Rudy Molard depuis le Tour, Jérémy Roy souffre d’une fracture d’une côte depuis une chute dans le Tour de Poitou-Charente. Cédric Pineau est embêté par une douleur à une jambe et disputait l’une de ses dernières courses. Davide Cimolai qui n’a pas coupé après le Tour pour disputer le Championnat d’Europe en août a dû mal à remettre en route… Nous avons fait avec nos moyens mais nous avons fait plutôt une bonne course. »

 

L’équipe FDJ a raté une première échappée de six coureurs et a dû faire immédiatement fait l’effort pour l’annihiler.

 

 

"Mercredi, ils disputeront tous le Grand Prix de Wallonie qui est également une bonne course de préparation aux échéances de fin de saison" J.Pinot

 

 

« On a roulé, poursuit Julien, mais dans la première montée on a payé la note en perdant 3 coureurs. Le petit Romain Seigle a bien répondu présent auprès de Thibaut et David. Un nouveau coup de six coureurs est sorti sans nous et il s’est sacrifié. Thibaut et David ont bouché le trou et ont emmené avec eux 24 autres coureurs. Ils se sont retrouvés à 32 en tête. Je pense que Thibaut et Calmejane (Direct Energie) étaient les deux épouvantails. Si ça ne fait que monter et descendre jusqu’au premier passage sur la ligne d’arrivée à Pontarlier, il y a ensuite une zone de plat qui est assez compliquée à gérer. 14 des coureurs de tête ont pris les devants. Thibaut s’est fait enterrer mais il nous restait David pour la gagne… »

 

Dans la dernière difficulté, David s’est isolé en tête de course avec six autres coureurs dont Martin (Wanty-Groupe Gobert) et Edet (Cofidis) mais sans qu’ils parviennent à s’entendre. Ceux qui avaient été lâchés dans la côte ont fait la différence dans la descente. Revenu de l’arrière, Hardy (Fortuneo-Oscaro), s’est imposé devant Dassonville (HP BTP-Auber 93) et Jaurégui (ag2r-La Mondiale). David, un peu juste dans le final a pris la douzième place. Il faut noter la huitième place de notre stagiaire Valentin Madouas qui portait cette fois le maillot de l’équipe de France.

 

« Il y a des choses positives à retenir, dit encore Julien. Thibaut a fait des efforts. Steve et Rudy ont fait une bonne rentrée. Mercredi, ils disputeront tous le Grand Prix de Wallonie qui est également une bonne course de préparation aux échéances de fin de saison. » 

 

 

Par Gilles Le Roc’h   

Vos commentaires

Publié le 12 sept. 2017 à 16:25, par charles
Effectivement, la FDJ ne place pas souvent un coureur dans les échappées et ensuite il faut que toute l'équipe roule... et à la fin il manque parfois un peu d'énergie.
Publié le 11 sept. 2017 à 19:58, par jac34
David, remets toi vite, tu nous manques !!!!!
Publié le 11 sept. 2017 à 12:52, par Denis Billamboz
Peut-être que la FDJ devrait plus souvent envoyer un homme devant pour soulager ceux qui doivent rouler derrière. David a peut-être laissé trop de force en route avant le final.