l'Actualité

toutes les actualités

David Gaudu, quelle promesse !

le 24 mars 2017 - Tour de Catalogne, Etape 5
Jeudi soir, après avoir animé la fin d’étape en compagnie de Valverde, Froome et Soler, David Gaudu était satisfait de ses bonnes jambes et espérait en avoir d’aussi bonnes ce vendredi dans la très difficile ascension finale de Lo Port. Profitant une nouvelle fois de l’excellent travail de ses équipiers, le jeune Breton du Trèfle a encore brillé. Septième de l’étape à moins d’une minute du vainqueur Valverde (Movistar) il a confirmé être un grand coureur en devenir.

C’est assez révélateur de la surprise qu’il suscite, tandis qu’il était le seul à pouvoir accompagner Contador (Trek-Segafredo), Froome (Team Sky), Valverde et Soler (Movistar) au plus fort de la pente, la toile s’est enflammée. Les tweets tombaient sans cesse, presque au rythme de ses coups de pédale et disaient tout l’effet que fait ce coureur depuis deux jours. C’est une pépite !

 

Cette dernière ascension, comme le dit Thierry Bricaud, lui convenait mieux que La Molina il y a deux jours mais quand même, quelle belle performance il a signé !

 

 

« Tout le monde ne pouvait pas le faire ! » T.Bricaud

 

 

Au pied, à 10 kilomètres de l’arrivée et après une petite attaque de Jérémy Maison qui lui aura fait du bien au moral, Arthur Vichot a placé son grimpeur idéalement, dans le dos du Team Sky qui roulait costaud, il l’a placé précisément dans la roue de Froome et Thomas.

 

Kiryenka a fait la sélection et si David reculait un peu dans le groupe réduit à vingt-cinq hommes, il ne donnait pas de signes de faiblesse. La preuve, en voyant l’équipe Trek-Segafredo remonter, il l’a fait lui-même. La vive accélération de Felline a fait mal aux jambes, le grimpeur du Trèfle s’est positionné de nouveau dans la roue de Froome.

 

Contador est passé à l’attaque, seuls ont pu le suivre Valverde, Soler, Froome et Gaudu qui a été décramponné à trois kilomètres de l’arrivée mais sans sombrer, en ne lâchant rien. Il a profité un peu du retour d’Adam Yates (Orica-Scott) mais il lui a manqué dix mètres pour recoller au groupe. C’est donc seul que David a fini la montée mais il a alors donné une indication de ce qu’il est : il se bat et donne tout jusqu’à l’arrivée. 

 

« Cette ascension correspondait plus à ses qualités, dit Thierry Bricaud, parce qu’il manque encore de forces dans des cols comme La Molina il y a deux jours où il faut pousser du braquet. Hier, c’est vrai, il était devant avec Froome et Valverde dans une descente mais il fallait y être en haut de la bosse, tout le monde ne pouvait pas le faire ! »

 

 

« C’est à l’image de la saison qu’on réalise ! » T.Bricaud

 

 

« Alors c’est vrai, aujourd’hui, il a fait une très belle étape. Ça ne nous surprend pas parce qu’on connait ses aptitudes mais ici, dans le Tour de Catalogne, c’est un contexte plus que relevé. David a vraiment du talent et un bel avenir devant lui. Et là, à se battre déjà avec de tels coureurs, il apprendra vite ! »

 

« Vous avez vu, quand il a été distancé par les champions à 3 kilomètres du but, il ne s’est pas relevé. Dans sa tête, il pense toujours à la victoire et ne lâche rien. Il n’a pas un tempérament de Breton pour rien ! Il a du caractère. Il a la gnac mais il a aussi conscience du boulot à faire pour finir avec les meilleurs. »

 

« Quand il a franchi la ligne à 58’’ de Valverde, il avait tout mis, poursuit Thierry. C’est super mais on ne va pas s’enflammer. Il faut le préserver, le faire grandir gentiment. Pour jouer avec les gros jusqu’en haut il va lui falloir force et expérience. »

 

« Sinon, je dois encore parler de l’état d’esprit de l’équipe FDJ. Les gars ne se posent pas de questions. Ils font la course tous les jours, pour le sprinteur, pour le grimpeur après un bon contre la montre par équipes. C’est à l’image de la saison qu’on réalise ! »

 

 

Par Gilles Le Roc’h

Vos commentaires

Publié le 20 avril 2017 à 05:43, par Dhif
Bravo à tout le staff FDJ, ça fait plaisir de voir une équipe de jeunes et expérimentés coureurs, qui ne se la pètent pas et donnent une bonne image du cyclisme. Si j'avais un fils qui voulait faire de la compétition, je l'orienterais à la FDJ.
Bonne journée et bon courage à tout le staff,
M DHIF, Merci
Publié le 27 mars 2017 à 21:40, par Brice Ravinet
Quand est-ce que les tenues 2017 seront disponibles ? Merci et bonne saison à vous.
Publié le 25 mars 2017 à 09:18, par Jac34
C'est vrai qu'il impressionne. Il semble que le recrutement de grimpeurs soit plus facile que celui des sprinteurs. Excepté Arnaud qui est top, derrière.... c'est un peu juste.
Publié le 24 mars 2017 à 22:02, par denis billamboz
Enorme ! Quelle aisance ! S'il recolle, il reste jusqu'au bout ! Maintenant, il va falloir patienter pour grandir, prendre des forces et apprendre le métier.