l'Actualité

toutes les actualités

Davide Cimolai signe un joli Top 6

le 12 juil. 2017 - Tour de France, Etape 11
C’est fait, les coureurs du Tour de France sont aux portes des Pyrénées. Pour atteindre au but, il a fallu une nouvelle fois négocier une étape de plaine et un scénario de course répétitif. Une échappée, un peloton rouleau compresseur et un sprint gagnant du maillot vert Kittel (Quick Step Floors). L’équipe FDJ n’en a pas moins démérité.

Puisque le relief était inexistant aujourd’hui, les coureurs du Trèfle ne se sont pas jetés dans une échappée suicidaire. Trois coureurs ont pris les devants dès le départ, Backaert (Wanty-Groupe Gobert), Marcato (UAE-Emirates) et Bodnar (Bora-Hansgrohe). Ce dernier a signé pour finir un très gros numéro en résistant pendant plus de 20 kilomètres au peloton qui l’a repris à 300 mètres de la ligne d’arrivée.

 

 

"Notre Italien a fait le pari d’entrer dans le Top 10 dans chaque sprint" T.Bricaud

 

 

Au cours de cette étape, il y eut plusieurs chutes, l’une d’elle concernant Arthur Vichot qui présente quelques contusions sans conséquence et Olivier Le Gac qui a brisé sa selle dans le choc.

 

« Non, rien de méchant pour Arthur, affirme Thierry Bricaud. Dans les rues de Pau, Olivier Le Gac a fait un excellent travail pour Cimo. A Bergerac, ce dernier a trouvé ses marques dans le sprint qu’il n’avait pas disputé depuis trois mois. Aujourd’hui il a fini sixième. Depuis qu’Arnaud Démare est rentré à la maison, notre Italien a fait le pari d’entrer dans le Top 10 dans chaque sprint. Ça dénote de l’état d’esprit du groupe. »

 

 

"Cette étape est complètement pour Thibaut" T.Bricaud

 

 

Demain, changement de braquet dans une étape de cols avec l’enchainement Menté, Port de Balès, Peyresourde et la montée finale vers Peyragudes.

 

« Cette étape est complètement pour Thibaut, poursuit le directeur sportif du Trèfle. Il a envie de bien faire. Si ce n’est pas demain en fonction des circonstances de course, ce sera après-demain. »

 

« Je n’avais pas de super sensations aujourd’hui, dit le grimpeur de l’équipe FDJ, mais ça va. Notre Tour a changé, Davide Cimolai fait les sprints et il signe aujourd’hui une belle sixième place. Nous autres allons viser les échappées et pour ma part j’espère prendre celle de cette étape de Peyragudes où j’avais obtenu un bon résultat en 2012. »

 

 

Par Gilles Le Roc’h 

Vos commentaires