l'Actualité

toutes les actualités

De gros motifs de satisfaction !

le 08 juin 2015 - Boucles de la Mayenne, étape 3
Johan Le Bon n’a pu atteindre Laval dimanche avec le maillot de leader des Boucles de la Mayenne qu’il avait conquis jeudi dans le prologue, ayant constaté si besoin était, qu’il est bien difficile de contrôler une course quand les équipes sont composées de six coureurs seulement mais l’équipe FDJ a de bons motifs de satisfaction.

« Tout s’est joué dans l’étape de samedi comme prévu, dit Marc Madiot, il y a eu une échappée de douze coureurs mais on n’était pas assez pourvus en force. Yoann Offredo qui reprenait la compétition après sa fracture du pied n’avait pas récupéré de ses efforts de la veille. Lorrenzo Manzin était souffrant... On a reçu l’aide de l’équipe Topsport Vlaanderen mais on n’a pas pu reprendre le dernier échappé, Turgis (Cofidis) qui l’a emporté et a pris le maillot de leader… »

Dimanche, Marc et ses coureurs étaient bien décidés à renverser la tendance et il s’en est fallu de peu qu’ils ne réussissent. Après plusieurs tentatives d’échappées auxquelles se sont mêlés Olivier Le Gac et Johan Lebon, Anthony Geslin a joint un groupe d’attaquants après une première tentative avortée.

« Le coup était vraiment jouable, assure Marc, mais Cofidis a trouvé de l’aide. En début de course, on n’a pas été loin de faire péter du monde mais c’est le cyclisme... Quand des équipes s’allient, c’est plus difficile. Anthony a été repris dans le final et Lorrenzo Manzin a pris la cinquième place de l’étape mais il a eu tellement d’ennuis : il a été obligé de changer de vélo après avoir cassé des rayons. Puis obligé encore d’en changer pour un problème d’étrier. Il a mis dix kilomètres pour revenir dans le peloton et il l’a un peu payé ! 

Au final, tout n’est pas noir, Johan a gagné et c’était très important pour lui et les petits jeunes sont d’excellents coureurs.»

Vos commentaires