l'Actualité

toutes les actualités

Deux coureurs FDJ dans le Top 10

le 08 mars 2017 - Paris-Nice, Etape 4
Comme il s’y attendait lui-même, Arnaud Démare a perdu son statut de leader de Paris-Nice au sommet du Mont-Brouilly. Dans un contre la montre qui ne servait pas ses intérêts, le leader de l’équipe FDJ a fait honneur au maillot jaune en se battant jusqu’à la ligne d’arrivée.

Le matin, lui et Rudy Molard avaient particulièrement soigné la reconnaissance du parcours, en effectuant notamment des essais pour un changement de vélo au pied de la côte finale longue de 2,8 kilomètres. Cette stratégie a été la leur pendant la course gagnée par Alaphilippe (Quick Step Foors). Les deux coureurs du Trèfle n’ont pas à rougir de leur performance. Rudy est aux portes du Top 20 et est neuvième du classement général. Arnaud a lâché 1’40’’ seulement et est dixième de ce même classement.

 

La vidéo Caméra embarquée sur Julien le mécano lors du changement de vélo de Rudy Molard:

 

 

 

 

On a tous très envie qu’Arnaud lève de nouveau les bras… » F. Guesdon

 

« Arnaud s’est bien battu, assure Frédéric Guesdon. Il a été un peu prudent dans la première partie, sans doute parce qu’il y avait la côte pour finir. Il aurait pu se lâcher un peu plus mais ça n’aurait pas trop changé la donne. Rudy aussi a fait un beau chrono. Dans une course qui sera mouvementée en fin de semaine, il est en position idéale. Il confirme notre choix de l’avoir engagé dans Paris-Nice où il n’était pas prévu. Rudy a bien fait les trois premières étapes, il a les jambes. Il va y avoir des ouvertures, je pense même que le classement va se faire à peu de choses mais à présent il peut vraiment envisager un Top 10. »

 

Rudy entrera en jeu vendredi dans l’étape varoise, après l’étape qui se jouera jeudi à Bourg-de-Péage et qui s’achèvera vraisemblablement par un sprint.

 

« Les équipiers ont récupéré un peu avant cette étape de jeudi, on va avoir besoin d’eux, dit le directeur sportif de l’équipe FDJ. On va tout faire pour arriver au sprint. Cette étape est vallonnée mais ça va passer. On a tous très envie qu’Arnaud lève de nouveau les bras… »

 

 

Par Gilles Le Roc’h

Vos commentaires