l'Actualité

toutes les actualités

Johan Le Bon termine fort, Marc Sarreau finit bien

le 01 avril 2016
La troisième journée des Trois Jours de Panne a été jugée satisfaisante par les deux patrons de l’équipe Marc Madiot et Frédéric Guesdon. Leurs hommes ont en effet rempli leur mission en préparant au mieux le sprint de Marc Sarreau le matin, en voyant Johan Le Bon signer une nouvelle performance excellente dans le chrono individuel qu’il a fini à la cinquième place.

« Johan confirme son niveau de compétence, assure Frédéric Guesdon, il a trouvé son rythme de croisière dans le contre-la-montre. Il l’a fait à bloc et finit derrière quatre costauds, le vainqueur Bodnar (Tinkoff) qui a franchi la ligne d’arrivée dans la même seconde que Tony Martin (Etixx-Quick Step) et Bohli (BMC). Westra (Astana), qui gagne le classement général, est à 3 secondes. Johan devance de bons spécialistes et prend de plus en plus confiance dans cet exercice. Sa course lui permet d’intégrer le Top 10 des Trois Jours de la Panne et cela nous fait donc regretter son petit coup de barre en fin de première étape lui ayant coûté 23 secondes. Sans cela, il aurait fini à la cinquième place la course belge. »

Le matin, Marc Sarreau a signé un sprint tonique déclenché après le dernier virage marqué par une chute, à la quinzième place et il a fini sixième, soit  de plus en plus près des meilleurs.

« Ses équipiers l’ont déposé là où il fallait, poursuit Fred, soit dans la roue de Marcel Kittel qui gagne l’étape. Hélas, Marc a vu le train Katusha remonter et a sauté dans la roue de Kristoff mais il y a eu une vague et il a perdu les deux. Dommage mais c’est aussi comme ça qu’il apprend. Et il apprend bien ! »

Vos commentaires

Publié le 01 avril 2016 à 11:37, par denis billamboz
Sarreau était costaud dans le sprint, il est très proche des meilleurs, l'équipe était très groupée autour de lui dans le final. Le bon fait regretté sa première journée, il avait la gagne dans les jambes au moins le podium.Quand les gars veulent, ils peuvent ... même à cinq.