l'Actualité

toutes les actualités

Nono et l’équipe FDJ étaient intouchables !

La victoire par le collectif ! L’histoire se répète merveilleusement pour l’équipe FDJ qui a conquis à Saint-Omer un nouveau titre de champion de France avec Arnaud Démare déjà sacré en 2014. Parfaitement soutenu par son équipe pendant 250 kilomètres, il a obtenu son deuxième sacre national et apporté au Trèfle son vingt-et-unième succès de la saison après le magnifique doublé d’Ignatas Konovalovas en Lituanie.

Désormais, et peu importe la nature du parcours, les adversaires savent ce que sera le scénario du championnat de France. Contrôlé par la FDJ. Tout était dit samedi soir après le briefing de Martial Gayant devant les 19 coureurs concernés par le championnat de France.

 

 

"En une minute, Arnaud a donné un bon coup de boost à tout le monde" M. Gayant

 

« J’ai fixé le challenge, dit le directeur sportif du Trèfle, puis j’ai demandé s’il y avait des questions. Arnaud s’est levé et a pris la parole, disant qu’il avait confiance en ses équipiers, qu’ils devaient avoir confiance en lui. Je peux dire qu’en une minute, Arnaud a donné un bon coup de boost à tout le monde. Ça s’est vérifié pendant la course. On va presque dire que c’était du tableau noir. On se connaît, chacun sait sa place en fonction de son physique et de son mental. Au départ, nous avions un puzzle de 20 pièces et puis le maillot s’est construit au fil des kilomètres. »

 

 

"Jérémy Roy a fait un formidable travail de sape"

 

Sur un circuit venté et usant, il y eut rapidement une échappée de 17 coureurs au sein de laquelle Rudy Molard, Lorrenzo Manzin et Léo Vincent ont pris place. « En tête de peloton, poursuit Martial, Jérémy Roy a fait un formidable travail de sape dans la première partie pour laisser l’écart à 3 minutes. Beaucoup de ses équipiers ont profité du travail de Jérémy pour aller loin dans ce championnat. A l’amorce du dernier tour, il y avait encore huit coureurs de l’équipe FDJ, dont Rudy Molard qui ne s’est pas contenté de son échappée… Toute la journée, les équipiers ont fait preuve d’une confiance et d’une sérénité rares. Les anciens ont eu le désir de poser la course, de partager avec la nouvelle génération. Les jeunes ont beaucoup appris. »

 

 

Dans le final, Julien Bernard (Trek-Segafredo), Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert), Thomas Boudat (Direct Energie), Florian Vachon et Elie Gesbert (Fortuneo-Vital Concept) ont opposé une belle résistance au peloton toujours emmené par le Trèfle. A Onze kilomètres de l’arrivée, Antomarchi (Roubaix-Lille Métropole) a porté son attaque habituelle dans le championnat, avant de prolonger son effort. Il a été repris à 3 kilomètres de l’arrivée. Arnaud avait encore avec lui Arthur Vichot, Anthony Roux et Mickael Delage qui derrière ses deux équipiers avaient le loisir de se concentrer sur le sprint. Il restait moins de vingt coureurs dans le peloton.

 

 

"J’ai la chance d’avoir une équipe solidaire, chaque coureur donnant un coup de paluche quand il a fallu. C’est génial !" A. Démare

 

A 300 mètres de l’arrivée, Arnaud Démare a déboité du sillage de son fidèle Mika pour produire un sprint tout en force, sans que Bouhanni (Cofidis), juste derrière lui, ne lui reprenne un centimètre. Le sprinteur de la FDJ pouvait alors exulter et témoigner son bonheur avec tous les membres de son équipe.

 

 

« J’ai eu une super équipe, dit le nouveau champion de France. Elle a été dévouée à 100% pour moi. On a très vite compris que ce serait un sprint mais nous avions deux cartes dans le final au cas où il y aurait une échappée. J’ai la chance d’avoir une équipe solidaire, chaque coureur donnant un coup de paluche quand il a fallu. C’est génial ! »

 

 

"Avant le Tour de France, on totalise 21 victoires et des belles" M. Gayant

 

« On ne s’habitue pas à être champion de France et je vais savourer différemment. C’est mon deuxième titre mais j’étais jeune en 2014. Cette année, je suis venu plus décontracté, sans la pression d’aller chercher le maillot. Maintenant, il y a le Tour de France et je sais que j’arrive en super condition. Mon équipe va me faire confiance avec une équipe dédiée aux sprints. Avec le maillot bleu-blanc-rouge, ça va être génial ! »

 

 

« Pour la première fois, après un titre sur route, dit Martial Gayant très ému, je suis allé au podium. En général je vais au bus pour féliciter les coureurs, les équipiers. Si on gagne c’est toujours grâce à eux. Là, c’est le 5e maillot, chez moi dans les Hauts de France. Il y a longtemps que je n’avais pas entendu la Marseillaise, beaucoup de souvenirs sont revenus. Vous savez, c’est une histoire qu’on écrit et le but après tout ça est de voir des gens fiers de ce qu’on fait. Avant le Tour de France, on totalise 21 victoires et des belles. Dans nos performances, il y a la manière depuis le début de saison. Arnaud Démare n’est pas un arbre qui cache la forêt. Le groupe FDJ dans son ensemble est très fort !»

Vos commentaires

Publié le 01 juil. 2017 à 08:17, par Boutin jack
Bonjour aujourd'hui départ du tour bonne chance à l'équipe de fdj j'espère vous voir à Troyes vendredi
Publié le 28 juin 2017 à 10:18, par charles
UN très, très GRAND BRAVO à toute l'équipe FDJ et au Champion Arnaud DEMARE qui offre à la FDJ pour ses 20 ans un beau titre de CHAMPION DE FRANCE!!........et maintenant place au Tour de France !!!