l'Actualité

toutes les actualités

Rudy Molard a payé ses efforts

le 10 mars 2017 - Tirreno - Adriatico, Etape 6
Rudy Molard a vécu une petite déconvenue dans la sixième étape de Paris-Nice. Protégé par ses équipiers dans une étape convenant à ses capacités, le jeune grimpeur du Trèfle a été distancé par la tête de course à 25 kilomètres de l’arrivée dans le col de Bourrigaille. Thierry Bricaud y voit bien des raisons.

 

« Rudy a vraiment fait de son mieux, profitant du travail de ses équipiers qui l’ont bien protégé et qui l’ont placé au pied de cette difficulté mais il avait mal aux pattes et il est un peu fatigué. On espérait une petite cerise sur le gâteau avec un Top 10 au classement final mais avec du recul et de l’objectivité, Rudy a quand même été depuis le départ de Bois d’Arcy en surrégime sur un terrain de jeu qui n’était pas le sien. Il a couru devant pendant deux jours, dans les bordures, le froid et le vent. Puis il a fait le boulot aussi pour Arnaud Démare. Ses difficultés du jour sont quand même logiques. »

 

Il a pris la quarantième place de l’étape gagnée par Simon Yates (Orica-Scott) à un peu plus de six minutes.

 

 

"Il [Arnaud Démare] a la tête à Milan-San Remo, son prochain grand objectif" T.Bricaud

 

 

« Ça va lui laisser des libertés pour le week-end, poursuit Thierry, à condition qu’il ait récupéré un peu mais de toute façon on va le laisser faire en fonction de ses sensations. Sinon, tous les gars ont fini l’étape et Arnaud Démare a conservé le maillot vert du classement par points. Désormais, il a la tête à Milan-San Remo, son prochain grand objectif. »

 

 

Par Gilles Le Roc’h

 

Vos commentaires