Vous aussi vous rêvez de porter les couleurs du Trèfle ?
Ça tombe à pic, car nous avons le plaisir de vous annoncer le retour de la boutique Equipe Cycliste FDJ !
Pour profitez de nos produits, rendez-vous sur le http://www.madewis-eboutique.com/index.php/site/liste/5114/1

l'Actualité

toutes les actualités

Thibaut Pinot a couru pour gagner

le 06 oct. 2017 - Tour de Lombardie
Thibaut Pinot ne peut pas avoir de regrets ! Cinquième d’un très ensoleillé Tour de Lombardie, le leader de l’équipe FDJ a couru pour gagner mais a fait face dans le final à la suprématie de Nibali (Bahrain-Merida) et à un petit manque de foncier.

Quand Mickael Chérel (ag2r-La Mondiale) a fini de dévaler la descente de Sormano à un peu moins de 40 kilomètres de l’arrivée, la situation était claire. Le dernier rescapé de l’échappée matinale n’avait qu’une minute d’avance sur le peloton, lequel voyait alors le tandem De Marchi (BMC) – Gilbert (Quick Step Floors) tenter de partir de loin.

 

 

"J’ai couru pour gagner, au départ je n’étais pas intéressé par le podium" T.Pinot

 

 

A l’approche de Civiglio, la principale difficulté du jour, l’équipe FDJ a pris ses responsabilités et a démontré posséder le meilleur collectif. David Gaudu a roulé fort jusqu’aux premières pentes de la côte et maintenu à 30 secondes l’écart sur le duo de tête qui venait de reprendre Chérel et avait été renforcé par Bilbao (Astana). Le jeune Breton du Trèfle a alors passé le relais à Rudy Molard qui est revenu seul sur la tête et a écrémé le peloton. Dans son sillage Thibaut Pinot et des adversaires dépourvus d’équipiers.

 

Dans Civiglio, après ce magnifique effort de Rudy, Thibaut a attaqué. Pozzovivo (ag2r-La Mondiale) a ramené le peloton. Une deuxième fois, le peloton s’est tendu. Une troisième fois quand la jonction était imminente et seul Nibali a pu le rejoindre. Les deux hommes ont basculé dans la descente et si l’Italien, déjà vainqueur en 2015, a fait la différence, seconde par seconde, il le devait surtout à ses qualités de descendeur. Au bas de la descente, neuf secondes séparaient Thibaut du leader de l’équipe Bahrain-Merida.

 

A l’arrière Uran (Cannondale-Drapac) et Moscon (Team Sky) relançaient la poursuite, à l’avant Nibali ne se désunissait pas tandis que Thibaut confirmait les craintes émises avant le départ, il lui manquait un petit truc pour conclure.

 

Dans la dernière côte, il voyait revenir Alaphilippe (Quick Step Floors) qui est allé quérir la deuxième place puis un petit groupe avec lequel il a fini. A la cinquième place.

 

« Je suis déçu, dit-il, mais je n’ai pas de regrets. J’ai couru pour gagner, au départ je n’étais pas intéressé par le podium. J’ai pris des risques dans Civiglio, je me suis découvert un peu tôt mais de toute façon je devais faire l’effort là, après il aurait été trop tard. Cette course, j’espère la claquer un jour. C’est dommage aujourd’hui parce que j’avais une super équipe et de bonnes jambes. Depuis le Tour d’Emilie, j’ai fait une bonne semaine mais il n’y a pas de victoire. Il m’a manqué un petit truc pour en décrocher une. Je reviendrai l’an prochain avec la même ambition mais un meilleur programme pour l’aborder… ».

 

 

Par Gilles Le Roc’h  

 

 

 

Position

Coureur

Equipe

Temps

1

Vincenzo Nibali

Barhain-Merida

6:15:29

2

Julian Alaphilippe

Quick-Step

0 :28

3

Giani Moscon

Team SKY

0 :38

4

Alexis Vuillermoz

AG2R la Mondiale

m.t

5

Thibaut Pinot

FDJ

m.t

6

Domenico Pozzovivo

AG2R la Mondiale

m.t

7

Fabio Aru

Astana

0 :40

8

Mikel Nieve

Team SKY

0 :42

9

Nairo Quintana

Movistar

0: 42

10

Sergey Chernetsky

Astana

0: 47

Vos commentaires

Publié le 09 oct. 2017 à 20:38, par Alexandre
Je pense que Thibaut à fait une super saison, il a quand même jouer la gagne sur plus des 3/4 des courses auxquelles il a participé. On peut parler du Tour, mais à part Froome quel coureur est capable aujourd'hui d'être performant sur 2 grands tour à la suite. Pour moi le seul bémol, il lui a manqué une grosse perf sur un chrono. Il l'a fait en 2016, et je pense que pour 2018 il remettra les "pendules" à l'heure.
Et pour finir, la saison de l'équipe FDJ dans son ensemble est excellente, j'ai pris beaucoup de plaisir à vous suivre, vivement 2018 !