l'Actualité

toutes les actualités

Un aller et retour pour Arnaud Courteille

le 24 août 2017 - Tour d'Espagne, Etape 6
L’équipe FDJ sait devoir connaître des journées frustrantes dans la Vuelta. Après deux belles étapes sanctionnées par deux Top 10, elle a rongé son frein dans la sixième étape gagnée par le revenant Marczynski (Lotto-Soudal) et marquée par une longue et conséquente échappée à laquelle a pris part Arnaud Courteille.

« Pour résumer, dit Franck Pineau, nous avons déjà connu des jours meilleurs dans cette Vuelta. On avait bien commencé la journée avec une échappée de 22 coureurs, reprise par un groupe de douze autres dont Arnaud Courteille. Je pense qu’Arnaud s’est mis un peu dans le rouge pour en faire partie et il a payé la note dans une ascension. Distancé avec un groupe de coureurs dont Géniez (ag2r-La Mondiale). »

 

 

"Mon équipe n’avait pas le niveau pour jouer" F.Pineau

 

 

25 coureurs ont donc combattu toute la journée pour la victoire d’étape revenue à Marczynski devant ses deux derniers compagnons d’échappée tandis que les favoris ont de nouveau haussé le ton et fait exploser le peloton.

 

« Aujourd’hui je n’aurais pas aimé faire du vélo, poursuit le directeur sportif de l’équipe FDJ. Ça roulait vite. Sky n’a jamais dévissé. Les coureurs sont restés 200 kilomètres en file. Comme Anthony Roux a de bonnes jambes, on voulait essayer de le placer avant la dernière montée à 35 kilomètres de l’arrivée mais c’est monté au sprint. Mon équipe n’avait pas le niveau pour jouer, même en anticipant. Odd Eiking et Tobias Ludvigsson ont fini à six minutes… »

 

 

Par Gilles le Roch

Vos commentaires

Publié le 25 août 2017 à 12:49, par jac34
Il faut bien reconnaitre que l'équipe est moyenne, cependant il y aura des opportunités. Mais on ne pourra jamais rivaliser avec SKY.