l'Actualité

toutes les actualités

Une belle première journée en vert pour Arnaud Démare

le 05 juil. 2017 - Tour de France, Etape 5
Arnaud Démare se souviendra longtemps de sa première journée en vert. Le leader du classement par points a donné de sa personne au cours de la cinquième étape gagnée à La Planche des Belles Filles par Aru (Astana). Cette journée a été marquée par l’échappée de Mickael Delage dans un groupe de costauds et la confirmation que Thibaut Pinot a encore besoin d’un peu de temps pour retrouver ses jambes de feu.

Maillot vert, vélo vert spécialement préparé par l’équipe FDJ et les Cycles Lapierre, Arnaud Démare avait un grand sourire en prenant le départ à Vittel de cette étape disputée dans la chaleur.

 

« Hier, je me suis couché après minuit, ce qui n’est pas trop mon truc, dit le champion de France, J’ai bien dormi mais tardivement. Aujourd’hui c’était une étape pour grimpeurs et j’ai lâché prise avec d’autres sprinteurs à 20 kilomètres de l’arrivée, histoire de m’économiser un peu parce que le Tour de France est long. Dans l’ascension, j’ai savouré, j’ai eu beaucoup d’encouragements. »

 

 

"Mon objectif, est une deuxième victoire d’étape." A. Démare

 

 

Le Tour de France est long, il y a surtout deux sprints à venir à Troyes et Nuits-Saint-Georges. Ça n’a pas empêché Arnaud, en cours d’étape, de se muer en équipier pour faire le plein de bidons pour ses équipiers. Après avoir disputé le sprint intermédiaire où il a lâché trois points à Kittel sur qui il conserve une avance de 40 points.

 

« Mon objectif, dit-il, est une deuxième victoire d’étape. C’est mieux qu’un maillot vert qui est un objectif secondaire. »

 

S’il y avait peu de points distribués pour les sprinteurs au sprint intermédiaire de Faucaugney (km 102) c’est que l’étape était animée depuis le départ par une échappée déclenchée par Voeckler (Direct Energie). Il était accompagné de Gilbert (Quick Step Floors), De Gendt (Lotto-Soudal), Périchon (Fortuneo-Oscaro), Bakelants (ag2r-La Mondiale), Van Baarle (Cannondale-Drapac), Boasson Hagen (Dimension Data) et Mickael Delage.

 

 

"A mon avis il était en train de discuter avec Gilbert quand c’est parti." T. Bricaud

 

 

« L’échappée de Mika Delage n’était pas prévue, dit Thierry Bricaud. A mon avis il était en train de discuter avec Gilbert quand c’est parti. Il est allé jusqu’au sprint, il a pris des points et s’est relevé. C’est bien, Mika va mieux. Olivier Le Gac un peu mieux aussi, il a fini dans le Grupetto. En revanche, Jacopo Guarnieri, tombé à pleine vitesse hier a souffert, il avait beaucoup de courbatures »

 

Dans cette étape proposant la première arrivée au sommet, Thibaut Pinot portait bien sûr tous les espoirs du Trèfle de bien figurer. Secrètement il rêvait d’un coup d’éclat mais savait bien au fond de lui que ce serait difficile. Ce le fut à des degrés divers pour tous ceux, comme lui, qui ont disputé le Tour d’Italie. Dès le début de cette ascension qu’il connaît par cœur, il a compris n’avoir pas encore les moyens d’accompagner les meilleurs.

 

 

"Ca roule vite, que je ne suis pas à 100%." T. Pinot

 

 

« Je n’avais pas de jambes malgré une grande motivation du fait d'être à la maison, dit-il. Je m’y attendais un peu quand même. C’était une étape importante pour moi mais la réalité est que ça roule vite, que je ne suis pas à 100%. J’espère être bien d’ici la fin du Tour pour me mêler à la lutte des meilleurs dans le Tour. J’espère progresser et être là pendant le week-end (étapes aux Rousses et à Chambéry). Aujourd’hui, je n’avais de jambes pour aller jouer mais je suis conscient de ce qui arrive. Cette étape venait un peu trop tôt. »

 

 

 Par Gilles Le Roc’h   

Vos commentaires

Publié le 06 juil. 2017 à 09:57, par charles
D'ici Paris Thibaut va nous surprendre, le temps de retrouver les jambes du Giro, bon courage pour la suite et qu'il garde le moral !!
Publié le 06 juil. 2017 à 09:35, par jac34
Naturellement on espérait voir Thibaut dans les premiers mais Contador, Quintana ont montré eux aussi un peu moins de mordant, donc patience.